Arts Visuels cycle 2 et 3, Non classé

Arts visuels : A la manière de Keith Haring

Après avoir découvert le roll-a -Keith -Haring, j’ai décidé de créer le mien . Vous le trouverez en téléchargement à la fin de l’article 🙂 Merci de laisser un message si vous le téléchargez!

La séance dure 45 minutes et se déroule en 3 temps :

– Présentation de l’artiste et de la particularités de ses oeuvres,

– présentation de la planche

– puis mise en oeuvre et réalisation de son personnage .

Les élèves du cycle 3 peuvent créer eux-mêmes leurs planches en se basant sur l’observation d’éléments récurrents dans les oeuvres vues .

Biographie courte de Keith Haring – Né le 4 mai 1958 à Reading en Pennsylvanie, Keith Haring est un artiste dessinateur qui est considéré comme une figure incontournable de l’art contemporain. Attiré dès l’enfance par l’art et le dessin, Keith Haring intègre à 18 ans la Ivy School of Professional Art de Pittsburgh. Vite lassé du dessin publicitaire, il quitte l’établissement à la fin de la première année et s’inscrit à l’école des arts visuels de New York. Immergé dans le bouillonnement intellectuel et artistique du New York des années 1980, Keith Haring va dès lors utiliser la ville comme support de sa créativité. S’inspirant des graffitis qui couvrent les murs de la ville, il va choisir les panneaux publicitaires inutilisés des couloirs du métro new-yorkais pour réaliser ses dessins et les rendre visibles au plus grand nombre. Keith Haring est rapidement reconnu dans le milieu pop art et ses premières expositions rencontrent un grand succès. Il meurt à 31 ans en 1988.

S’illustrant notamment au travers du pop art et du street art, le style Haring consiste en des dessins de « bonhommes » aux traits rapides, dont la simplicité des formes et les couleurs vives contrastent avec la profondeur des messages qu’elles transmettent. Artiste engagé, Keith Haring tient à mettre l’art à la portée de tous. En 1986, il ouvre le pop shop, un magasin de produits dérivés dont il réalise lui-même les illustrations. Parmi ses oeuvres les plus connues, « Crack is Wack » est un graffiti réalisé en 1986 près d’un terrain de handball new-yorkais. Alors que cette drogue fait des ravages, Keith Haring écrit ce message qui pourrait se traduire par « Le crack, c’est de la folie ». A Pise, en Italie, Keith Haring a réalisé une autre célèbre oeuvre de street art, le « Tuttomondo« . Cette peinture monumentale a été exécutée en 1989 sur le mur extérieur du couvent d’une église. C’est l’une des rares oeuvres de Keith Haring qui possède un titre. Il meurt à 31 ans en 1988.

Tuttomondo
Tuttomondo, oeuvre de Keith Haring à Pise © Alessandro Russotto – 123RF
La vidéo et la création d’un dessin : https://youtu.be/6joktuGUQsM
Cliquez ici pour télécharger le pdf et merci de laisser un message en commentaire  😉

Mon dessin, colorisé avec paint :1 kh colo

Le feutre noir que j’utilise :

français

Cartes à conter

Je suis professeure des écoles depuis 19 ans et PDMQDC depuis cette année. Je travaille plus spécifiquement avec les élèves en difficulté.

Je suis partie d’une idée de cartes à conter de la tanière de Kyban et j’ai uni ma passion du dessin et de l’aquarelle à celle de la pédagogie en créant mes propres cartes.

J’avais envie que mes élèves travaillent avec un support différent et coloré.

  1. Comment préparer la séance ?

Je pars d’une suite de 6 images pour créer un petit texte afin de commencer à écrire une histoire (Début, milieu, fin). Après avoir lu plusieurs contes traditionnels, nous dégageons la structure du conte.

Je la simplifie au maximum.

  1. A la fin du cycle 2, les élèves doivent être capables de rédiger un texte d’environ une demi-page, cohérent, organisé, ponctué, pertinent par rapport à la visée et au destinataire.
  2. Comment se déroule l’activité ?

Les élèves prennent une carte de chaque catégorie : où, quand, qui, quoi, avec qui ?

Après un temps de réflexion, basé sur un échange oral, les élèves se lancent dans l’écriture. Ils réalisent un premier jet, puis un second, voire un troisième et dernier jet s’il reste des fautes.

Avec 25 cartes , les élèves peuvent réaliser plusieurs contes.

  1. Astuce

Si un élève ne souhaite pas utiliser une carte, j’ai crée une carte joker pour remplacer celle qui le bloque.

  1. Les résultats de l’activité

Je réunis les productions pour créer un livre de contes. Les élèves font une illustration de leur moment préféré. Ils créeront ensuite leurs cartes et travailleront en échangeant leurs cartes.

Mon matériel :

Pinceaux à réservoir ici :

Aquarelle Winsor en godets :

Télécharger les cartes ici!    

ou télécharger ici :

Cartes_v2-1

photo catepinceaux